mercredi 14 juillet 2010

L'Argent de Mme Bettencourt

Les médias continuent à se déchaîner sur l'utilisation que Mme BETTENCOURT fait (ferait?) de son immense fortune. Ainsi, on apprend ce matin qu'elle aurait fait don de 5 millions d'Euros à son gestionnaire de fortune. Don effectué devant notaire et ayant donné lieu au paiement de 3 millions d'impôts. Une bonne affaire pour M. MAISTRE, donc, mais aussi, incontestabelemnt,une bonne affaire pour le Trésor public...

Las, même le courrier des lecteurs du quotidien "Le Figaro" regorge de commentaires aggressifs qui révèlent surtout une méfiance profonde pour ne pas dire une haine profonde de l'argent.

On peut s'interroger sur le fait de savoir si Mme BETTENCOURT paie tous les impôts dont elle est redevable, certes, et s'inquiéter du fait que certains auraient pu abuser d'une "faiblesse" supposée due à son âge (quoi que je connaisse de brillants intellectuels quasi-centenaires comme Bernard Lewis, qui ne montrent aucune faiblesse...)Et il est tout à fait admissible que l'on estime que ces deux points doivent être éclaircis.

Mais pour le reste, un principe de base, que tout un chacun pourrait partager, me semble-t-il (et sans être un "ultra-libéral"), voudrait que chacun fasse ce qu'il veut de son argent. Mme BETTENCOURt veut faire des dons? Grand bien lui fasse! En quoi cela regarde-t-il les médias ou le public?

Cette haine de l'argent qui caractérise la France nous plombe depuis trop longtemps alors que nous devrions nous réjouir qu'il y ait des "riches" (et on en manque de plus en plus en Europe!) qui contribuent aux dépenses publiques, consomment et donc font tourner l'économie et créent des emplois...

Aux Etats-Unis, ce sont les mêmes grandes fortunes qui créent des musées, des hôpitaux, des écoles, des parcs. Et personne ne s'en plaint.

Sauf à penser que nous devrions entrer dans un système socialiste.... Mais ce n'est manifestement pas le choix de l'électeur.

Alors: vive l'argent!