lundi 16 mai 2011

Non, DSK n'est pas "la victime"

Comme tout un chacun, j'ignore tout du fond du dossier DSK. Je pense seulement que la thèse du complot est invraisemblable, mais qu'il est évidemment possible que l'accusation soit fausse. En tout état de cause,ma seule certitude est qu'à l'issue de cette affaire, quelqu'un passera un certain temps en prison. DSK s'il est reconnu coupable, son accusatrice s'il y a eu mensonge. Je ne commenterai donc pas les faits eux-mêmes.

Mais cette affaire appelle trois réflexions.

Primo: Je suis abasourdi par le manque d'empathie dont la plus grande part du monde politique français, socialistes en tête, fait preuve par rapport à la victime présumée. C'est très bien de parler de la famille de DSK et de la plaindre, mais quid de la femme de chambre? Si les faits sont avérés, la victime,la seule victime,c'est elle, n'en déplaise aux amis de DSK et à trop de journalistes qui semblent l'oublier. Comme mon ex-collègue et amie Claire Chazal qui répétait à tout bout de champs, ce dimanche que, "en matière de crime sexuel, la législation est très différente aux Etats-Unis". Ah bon, parce qu'en France, le viol est toléré? Encouragé? Applaudi?

Dans ma grande naïveté, je pensais que des progrès avaient été faits dans la prise en compte des crimes sexuels et de la violence faite aux femmes. Je constate avec tristesse qu'il n'en est rien. En tout cas quand le suspect est un homme en vue et de gauche. C'est à se demander que que vaut, aux yeux de la gauche et de la presse la parole d'une femme de chambre afro-américaine quand elle met en cause un "maître du monde".

Secundo: On nous dit que la France est une victime de cette affaire. Et là, c'est vrai, je suis d'accord: nous somems humiliés. Mais ne l'avons-nous pas cherché? DSK, c'est l'homme de la K7 Méry, qu'il avait gardée sous le coude, faisant fi de l'obligation de tout un chacun de dénoncer un crime ou un délit, pour s'en servir pour attaquer la droite. Ce procédé douteux n'a pas empêché Pariz de le proposer à la tête du FMI. On est représenté, dans les instances internationales, comme on le mérite...

Tertio: à mes yeux, l'affaire de "l'économiste honrgoise du FMI", en 2008, dicréditait déjà largement DSK. A l'époque, les médias français avaient brocardé le "puritanisme" des Anglo-saxonx, M. Besson avait qualifié l'affaire de "dérisoire" et M. Khouchner avait demandé "qu'on l'oublie vite".

Comme souvent en ce qui les concerne, les deux auraient mieux fait de se taire. Il n'y a, en effet, rien de dérisoire dans le fait pour le plus haut dirigeant d'une entité publique, d'entretenir une liaison extra-conjugale avec une de ses employées. Quoi que le FMI ait décidé à l'époque, les soupçons d'abus de pouvoir, de harcèlement et de pressions ne peuvent pas être écartés aussi facilement. C'est précisément pour cela qu'un homme ayant un minimum de jugement évitera de se mettre dans une telle position et réfrénera ses pulsions, fussent-elles compulsives et pardonnées par son epouse (ce qui, par ailleurs, ne nous regarde pas) et il me semblme que l'on est en droit d'attendre de l'homme qui joue un rôle clé dans l'économie mondiale d'avoir ce "minimum de jugement". Mais apparemment, nous ne sommes pas nombreux à le penser...

Sans doute certains jugeront-ils que mon "tropisme pro-américain" fait de moi un "puritain".

Non, il fait de moi, simplement, un homme qui croit que la loi et la decence s'appliquent à tous, quelque soit son rang; un homme qui pense que la parole d'une femme de chambre afro-américaine vaut bien celle du patron du FMI et un homme qui pense, enfin, qu'un mandataire public doit donner l'exemple.

Bref, mon "tropisme pro-américain" fait de moi un républicain. Tout simplement...

18 commentaires:

  1. maurice stencel16 mai 2011 à 13:22

    On m'a appris: avec qui tu veux si tu peux, mais jamais dans l'entreprise dont tu es le chef.

    RépondreSupprimer
  2. @Maurice: cela me semble être le pur bon sens...

    RépondreSupprimer
  3. Mr Moniquet,

    Vous semblez bien vite écarter la thèse du complot. Je pense qu'avec votre "passé" vous avez dû en voir d'autres et participer à ce type d'opérations. Ceci étant, je suis d'accord avec vous sur le manque d'empathie quant à la victime, si tant est qu'elle en soit une !

    A votre avis, combien cela coûte de retourner une femme de chambre ? Pour ma part, je ne sais pas s'il s'agit d'une manipulation ou d'un complot mais avouez quand même que l'affaire est "grosse" non ? N'est-ce pas Hitler qui disait que plus le mensonge est grand plus les foules l'acceptent ?

    Pensez-vous que réellement DSK aurait pris ce genre de risques ? Dans un hôtel comme le Sofitel (où il a ses habitudes), en allant voir sa fille ? Je veux dire par là, imaginez-vous DSK oublier son téléphone portable à l'hôtel ??? allons allons.

    Si complot il y a, cela peut venir de n'importe où, de n'importe qui et vous le savez bien.

    Thomas D.

    RépondreSupprimer
  4. Mon Cher Thomas - vous avez une vision assez curieuse, mais néanmoins amusante, du rôle des services spéciaux dans une démocratie... Non, je n'ai jamais "participé à ce type d'opérations".

    Pour le reste, comme je l'ai dit, aucun commentaire: je n'y étais pas et je ne sais pas ce qui s'est passé...

    Cordialement,

    CM

    RépondreSupprimer
  5. Cher Claude,

    Pourquoi évoquerais-je uniquement les services spéciaux oeuvrant pour le compte de pays démocratiques? N'y a-t-il pas un essor des services de renseignement privé ? N'est-ce pas une des "branches" de votre entreprise ? N'y a-t-il eu aucun scandale sur de telles manipulations en Europe ? Quid de l'affaire Renault (Géos y était cité non ?)

    Thomas D.

    RépondreSupprimer
  6. Cher Thomas,

    D'abordn je ne vois pas en quoi les SR privés seraient moins fiables et honnêtes que les autres. Ensuite, oui, bien entendu, il y a des exceptions et des brebis galeuses et l'affaire Renault le prouve effectivement. mais il y a de la marge entre monter une affaire somme toute assez minable comme l'affaire Renault pour régler des comptes et escroquer son employeur et monter un "chantier" comme celui auquel vous pensez. Vous imaginez les moyens à mettre en oeuvre, qui plus est aux Etats-Unis où l'on ne rigole pas avec ce genre de chose. Franchement je n'y crois pas, mais tout est, évidemment, possible, et ma seule certitude est bel et bien que quelqu'un, dans cette affaire, passera un (long) moment en prison....

    Cordialement,

    C.

    RépondreSupprimer
  7. Cher Claude,

    Tout d'abord je pense qu'il y a une grosse différence entre les SR privés et les SR publics (si public est le mot juste); la différence réside dans le contrôle et dans la motivation de ces derniers. Un SR public travaille pour la nation (et non pas pour un gouvernement) et un SR privé pour le pognon !!! En voilà une sacrée différence.

    Quant à l'affaire Renault, si elle est minable dans son contexte, l'opération n'a pas été montée d'une manière minable : plusieurs pare feux, quelques "kleenex", le tout bien enrobé de mensonges.

    Quant à la difficulté de monter une telle opération aux Etats-Unis, je crois savoir qu'une société anglaise (un SR privé) a été condamné il y a quelques années pour avoir monter une fausse opération d'audit financier en se faisant passer pour un des (feu) big five.

    Pour conclure, les SR privés sont peut-être parfois honnêtes et fiables mais cela dépend de la nature de la mission et vous le savez bien, les SR publics sont habitués à manipuler les SR privés comme ce fût le cas avec certains journalistes dans les années 80 et 90.

    Je ne sais pas qui passera un long moment en prison, j'espère que la vérité sera faite. Ceci étant, si manipulation il y a eu, il existe bon nombre de moyens pour que les citoyens que nous sommes ne soient jamais au courant du moindre détails.

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  8. Cher Thomas,

    Vous n'avez pas tort, mais l'opération sous "faux pavillon" que vous décrivez est un cas d'école, assez simple à réaliser (et ils ont malgré tout été pris...), une opération comme celle qu'il aurait fallu monter dans le cadre DSK me semble beaucoup plus complexe.

    Quand vous dites qu'un SR public travaille pour la Nation (ou l'Etat), et pas pour un gouvernement, oui, vous avez raison...en théorie.

    Pour Renault, je maintiens que c'était minable, la preuve étant, une fois de plus que cela "a fait Pschitt" comme aurait dit notre ami Chirac.

    Enfin, nous sommes aussi contrôlés que le "public": en France, la DCRI s'en occupe, en Belgique le Ministère de l'Intérieur...

    Et en définitive, il n'y a pas de raison pour les uns soiEnt plus (ou moins) honnnêtes que les autres. Après, c'est une question de nature humaine et de déontologie...

    Cordialement,

    C.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne suis l'avocat de personne mais il y a un truc qui me chifonne. Si ce qui se raconte est vrai : comment se fait-il qu'une une femme de chambre qui travaille de surcroit dans un Sofitel de Manhattan entre dans une chambre d'hôtel alors que le pensionnaire y est ? Je ne suis pas un spécialiste de la vie privée des gens mais pour moi ça ressemble à une violation de domicile ; surtout que DSK était à ce moment nu comme un ver sous la douche.. Merci de m'éclairer...
    Quant à la posture de Claude Moniquet, j'adhère totalement. Et j'ajoute pourquoi personne en France n'a pleuré le président israélien Moshe Kassav envoyé en prison pour harcèlement sexuel contre sa scrétaire. Même question s'agissant d'un certain Bill Clinton qui a frôlé la destitution à cause de son hsitoire avec Monica Lewinsky. Et j'oublie certainement les amours d'un certain Silivio Berluscolni avec une mineure marocaine.

    RépondreSupprimer
  10. Cher Detective - Je passe, depuis trente ans, la moitié de ma vie à voyager et cette affaire "d'intrusion" d'une femme de Chambre m'est arrivée desc dizaines de fois, et à peu prèsv dans tous les pays et dans tous les types d'hôtels. Surtout le smeilleurs, puisqu'ils font tout pour que leurs clients soient satisfaits: on vient faire la chambre, vérifier le minibar, vérifier le linge de la salle de bain, faire le "service du lit" le soir etc. Le dame frappe à la porte ou sonne (si sonnette il y ) et, sans réponse, ouvre et "crie" "house keeping" pour annoncer sa présence. Il m'est arrivé d'être supris nu, comme DSK (mais je n'ai sauté sur personne) ou au lit en train de ronfler...)

    C'est banal, en fait...

    Amitiés,

    C.

    RépondreSupprimer
  11. "(mais je n'ai sauté sur personne)" Oui, mais... il parait que celle-ci était mignonne "à croquer"

    RépondreSupprimer
  12. @Rudi : la pomme qui a fait la perte d'Adam était aussi belle à croquer. Mais tous les péchés sont pas ORIGINAUX pour autant

    RépondreSupprimer
  13. Merci de ce bon papier. Il faut sans doute aussi penser que DSK, pathétique jusqu'au déni, ne pouvait croire à une poursuite américaine...
    Patrick de Friberg

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, je ne me fait l avocat de personne et surtout pas du diable dont ne peut encore a cette heure dire qui il(elle?) est...cependant je note qu a l instar de la justice americaine , nous portons haut et fort ce dossier ... a charge!!! Certes l on connait les penchants de DSK, mais certes aussi tant de details sont troublants... Je reviens sur l un deux pour en avoir été victime au novotel de NY... il est impossible d entrer dans une chambre seule tant que le client est là et moi qui dormait si tard etait vilipendée par le concierge car le personnel d etage ne pouvait entrer dans ma chambre pour en assurer la propreté tant que j etais la. SeUl le room service le pouvait encore faut il que j ai eu commandé un plat ou autre chose... Bref , je ne veux pas décortiquer ce que tous nous aurons noté... je dis simplement que nous devrions dans un sens comme dans l autre ..attendre!!! On souhaite traiter dsk comme le commun des mortels? ET bien que l on en fasse autant pour la "victime". Trop facile de l isoler et de ne montrer que des images d une sainte endrapee et de son entourage ne tarissant pas d eloges alors qu il est impossible d entendre la version de dsk. sI l on souhaite faire taire ces voix qui crient au complot , que l on donne la meme voix aux deux concernés... non? C est la premiere fois que je vouis une protection des temoins aussi rapidement mise en place dans une affaire de viol aux etats unis... pourquoi? PARCE QUE DSK EST Un puissant? alors traitons le comme un puissant ou bien alors traitons sa "victime" comme toutes les autres victimes... non? Je repete que je n ai aucune idee preconcue mais je fais le constat chaque jour de ces deux poids deux mesures...

    RépondreSupprimer
  15. Bien dit Claude,

    On s'est rencontré au mpct je filmais les débats... moi ce qui me choque c'est que dans cette affaire la présomption d'inocence ce mue en présomption de culpabilité de la victime qui devient du coup fortement présumé. de l'autre coté le gavage médiatique aussi me fatigue. après je trouve que le français est expert du droit américain et tout le monde y va de son commentaire. Pourquoi parle t'on d'une frasque sexuel quand il s'agit d'une inculpation pour viol ? pourquoi aussi un homme si absent du bureau national du ps devient tout as coup si indispensable ? une autre question aussi DSK ne paient t'il pas la mansuétude française vis a vis de polansky ? Les conspirationiste pour le coup sont ratrapé dans l'imaginaire collectif et la pas de planche sur le complot judéo maçonique ou du nouvel ordre mondial ouf ça me surine depuis le 11 septembre. je trouve finalement que le système américain est sain les grands comme les petits sont a nu devant une justice réelement aveugle aux influence. après reste que le cumule des peines fait une lourde adition... J'ai dit :-)

    Karim Bey SMAIL

    RépondreSupprimer
  16. LA PENETRATION GRANDISSANTE DES EXTREMES DANS LES ELITES FRANCAISES ET EUROPEENNES

    (A propos des échos a "l'affaire DSK" et des declarations de Lars Von Trier à Cannes...)

    (...) Et le français, raleur, individualiste, romantique, toujours pret a mettre en doute et à refuser l'effort qu'on lui demande, ne croit plus en ceux qui hier encore le rassuraient sur sa grandeur et l'unicité de son génie...Ces mêmes flagorneurs sont aujourd'hui refaits et dispersés.
    Alors, les rebuts de la pensée, les sans philosophie ni sans idée peuvent bien venir jusqu'à Cannes, casser le mythe, se pavaner devant les caméras, trouver que le viol (même supposé et non avéré) d'une femme de chambre ne vaut pas tout ce tapage, trouver normal qu'à notre loi s'ajoute chacun la sienne et à notre morale, chacun la sienne, et à notre langue, chacun la sienne...
    Difficile ensuite d'expliquer aux enfants pourquoi la loi est faite pour tout le monde et qu'il faut y céder. Que c'est à eux de la changer par leur engagement futur et leurs choix de citoyens. Et d'expliquer aux consciences que non, le monde ne leur appartiendra pas en tant qu'individualité de conscience, mais en tant que conscience fécondes..

    On n'attend pas d'un musulman ou d'un chretien qu'il affirme violemment son identité, mais qu'il nous partage son génie de chercheur, de mystique, de juriste, d'artiste, d'artisan. C'est ainsi qu'il s'affirmera, si toutefois, en revanche, nous lui en donnons l'occasion par force de loi et de moyens...; que la laïcité n'est pas le refus abrutissant et sectaire du religieux, ni la domination volontaire d'une transcendance sur une autre, ni l'opposition des croyants aux croyants en autre chose, mais la foi en une culture qui érige comme règle première qu'elle a la prétention, même arrogante, même utopique, de rassembler toutes les autres, de rassembler toutes les fois, en une unité féconde et génitrice de génies.
    JEAN TARANTO
    (Article complet sur Facebook https://www.facebook.com/tarantoj

    RépondreSupprimer
  17. je n'ai pas d'opinion aussi tranchée que vous tous à ce sujet!......je trouve que l'on en parle beaucoup trop en fait on ne parle plus que de ça! alors qu'il faudrait laisser la justice faire son travail sereinement et sans mettre la pression de la rue et de l'opinion sur les juges.....je ne sais pas qui est coupable, je ne sais pas si c'est un complot ou un crime alors je préfèrerais attendre l'avis des juges et du jury dans un calme malheureusement compromis!!!!!

    RépondreSupprimer